Quel moteur hors-bord pour Schtrogel

Parce-qu'il n'y a pas que la régate dans la vie...

Modérateur : jerodada

Baudet Roger

Message par Baudet Roger » 25 janv. 2007 14:25

Bien tout noté !
Vive le forum Micro !

Avatar du membre
Pierre-Jean DELPEUCH
Messages : 1013
Enregistré le : 12 févr. 2005 14:09
Localisation : Villenneuve / Lot
Contact :

Message par Pierre-Jean DELPEUCH » 03 févr. 2007 16:49

Un exemple de chaise moteur pour les open 5.70, pourquoi pas pour le Shanta ?

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 03 févr. 2007 17:15

Pourquoi faire simple quand y a moyen de faire compliqué ?

Une simple planche boulonnée au tableau arrière, c'est moins cher...
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Avatar du membre
Pierre-Jean DELPEUCH
Messages : 1013
Enregistré le : 12 févr. 2005 14:09
Localisation : Villenneuve / Lot
Contact :

Message par Pierre-Jean DELPEUCH » 03 févr. 2007 17:21

Phil de Troy a écrit :Pourquoi faire simple quand y a moyen de faire compliqué ?

Une simple planche boulonnée au tableau arrière, c'est moins cher...
c'est sur que c'est moins cher, mais comme la forme du tableau arrière de l'open est proche de celle du shanta, je trouvais cette réalisation intéressante...

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 03 févr. 2007 17:30

Moi, je ne la trouve précisément pas intéressante, parce qu'un grand bras de levier comme ça augmente les dégâts en cas d'incident. Faut faire court et solide...
Le tableau arrière d'origine n'est pas prévu pour cette contrainte supplémentaire, il vaudrait déjà mieux y stratifier une bonne contreplaque.

La forme du tableau du Shanta permettrait même un montage très compact et mécaniquement robuste comme je l'avais réalisé sur un Gib'Sea Plus (là, tableau arrière de 2,5 mm d'épaisseur, faut transformer pour que ça tienne)
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Avatar du membre
PETIT MIMI
Messages : 299
Enregistré le : 26 oct. 2004 21:43
Prénom : Régis
Bateau : JOUET 550
Club : YCIB
Localisation : ISPE (BISCARROSSE)

Message par PETIT MIMI » 03 févr. 2007 19:31

Bonjour,

J'ai un 4CV Johnson 2T 2Cylindres arbre long sur mon Jouet 550. J'ai du réaliser un Chaise car le moteur ne pouvait pas se retourner dans la découpe du tableau AR.
Les 1,5 litres de carburant du réservoir intégré étaient insuffisants pour faire 5 miles nautiques même avec le courant dans les fesses. J'ai donc investi dans une réserve séparée.
4 CV c'est plus qu'il en faut pour faire avancer un voilier de 600Kg dans la pétole par contre par vent fort ni la puissance ni la longueur de l'arbre ne sont de trop.
Dans des conditions météo sévères, il faut de la puissance pour tenir le CAP. Quant à l'hélice elle a parfois tendance à sortir de l'eau.
Imaginez vous en train de faire le plein du réservoir intégré, avec l'eau de pluie qui ne va pas demander mieux que prendre le chemin de l'entonnoir. Quant au carburant, il n'est pas évident de viser juste quand on est secoué par les vagues.
Mon premier Johson m'a laissé tombé après 18 années de service, suite à la corrosion des cannelures de vilebrequin (le moteur tourné dans le vide).
J'ai repris le modèle équivalent il y a 7 ans, plus léger :(17Kg) avec réservoir intégré et une pompe à carburant de série qui m'a permis de réutiliser la réserve séparée.
Dans l'ensemble le moteur est fiable, et même après avoir bu la tasse (tombé à l'eau) , changé les bougies, vidé la cuve du carburateur il a redémarré sans faire d'histoire.
Le plus gros problème venait des petites algues qui bouchaient l'entrée d'eau. Privé de son refroidissement le moteur chauffait et se bloquait.
Ecologie oblige, les maîssiculteurs nous polluent un peu moins le Bassin avec leurs nitrates et ça se passe maintenant beaucoup mieux.

Ce type de moteur n'est maintenant plus fabriqué (2T). Je me suis laissé dire qu'il existait des 3,5CV 4T à 13 kg à réserve intégrée uniquement.
A ma connaissance les réserves séparées n'apparaissent qu'à partir des 5CV qui pèsent prés de 25KG.
Je dois avouer que si aujourd'hui j'avais à faire un choix entre la légèreté et la réserve séparée je serais bien dans l'embarras.

A+

Régis
PETIT MIMI JOUET 550 N°90 FRA 29456

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 03 févr. 2007 19:42

Raison de plus pour un montage direct, le Micro est si léger que le moindre mauvais déplacement de l'équipage relève le tableau arrière, arbre long et chaise avancée recommandés.

Détail du montage sur le Gib'Sea Plus, voir http://www.detroy.org/technique/jupe.html. Tout n'est pas intégralement transposable, et notammen la possibilité bien confortable d'installer le moteur dans l'axe du bateau.

Je confirme que (même en 4-temps), 1,5 litre c'est court, et le temps nécessaire à remplir le réservoir intégré est particulièrement critique.
Le montage de l'alimentation mixte est assez simple, il faut insérer un Y entre la vanne du réservoir intégré et le filtre à carburant.

La vanne doit être fermée quand on tourne sur réservoir externe. Quand la nourrice est vide, ovrir la vanne, déconnecter la nourrice, et faire le remplissage à l'avant du cockpit... et bien entendu refermer la vanne dès que la nourrice est reconnectée, sinon quand le réservoir incorporé est vide, ça désamorce...
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Avatar du membre
ROBERT Renan NED17
Messages : 1668
Enregistré le : 13 mars 2004 17:23
Bateau : Neptune 550 et Arte
Localisation : Pays-bas
Contact :

Message par ROBERT Renan NED17 » 03 févr. 2007 21:26

Ah bien sur, pour reduire la longueur des jupes, le vice-president s'efface derriere Fifi le lubrique...

7cm de jupe!
Sacrilege, iconoclasque, bachibouzouc et jean passe.
Si t'affales t'es un lache!

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 03 févr. 2007 23:30

La grouinkitude dans toute sa splendeur...
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Avatar du membre
PETIT MIMI
Messages : 299
Enregistré le : 26 oct. 2004 21:43
Prénom : Régis
Bateau : JOUET 550
Club : YCIB
Localisation : ISPE (BISCARROSSE)

Message par PETIT MIMI » 04 févr. 2007 9:37

Bonjour,

J'ai réalisé la chaise du hors bors afin de réduire au maximum le porte à faux: environ 12 cm. Suffisament afin que le moteur puisse se retourner pour la marche AR, mais juste le nécessaire afin que la tête motrice se retrouve à l'intérieur du cockpit lorsque on le relève.
A la gîte l'arbre d'hélice aurait tendance à trainer dans l'eau. Mais peu importe pour un balade le week end. Par contre en régate, le moteur est sanglé au plancher dans la cabine, la réserve avec ses odeurs restant à l'extérieur.
Vous allez me dire "SACRILEGE" il garde son moteur à bord pour régater.
Je m'explique, quand Eole y met du sien, les 12 miles du tour de l'Ile aux Oiseaux peuvent être boucler en moins de 3 heures, mais quand il fait la mauvaise tête après 8 heures il peut rester encore la moitié du parcours à réaliser. La risée Petit Johnson est la bien venue. Le moteur à bord, c'est le moindre mal pour avoir une chance d'être à l'heure sur la ligne de départ, rentrer au port avant que la marée ne se retire et le lendemain au boulot.

Sur la chapitre de l'assymétrique, mon raisonnement est assez primaire. J'avais une certaine crainte pour mettre en place le SPI symétrique en solitaire.
Et je me disais, si je l'amure sur le balcon, ça fait comme un assymétrique, et puis dans la pétole je ne prends pas beaucoup de risque.
Oui mais, si je laisse le tangon contre l'étai, je suis à peu prés dans la même configuration qu'un assymétrique.
J'ai donc pris mon courage à deux mains et j'ai hissé le Spy, je me suis trouvé bien heureux ensuite de pouvoir brasser......
Quand ce se complique, c'est pour affaler. Sur un micro,quand le vent monte, avec un bout à la barre, ce tenir bien à l'écart des autres embarquations, cela peut donner lieu à des figures de FREE STYLE. Heureusement que le Ridicule ne tue pas.
L'empannage en solitaire, c'est encore possible, mais il ne faut pas tenter le Diable.
En conclusion, l'assymétrique en solitaire pour la balade dominicale ne me semble pas indispensable. Le symétrique c'est jouable, encore faut t'il savoir affaler à temps.
Il est certain que c'est un trés bon exercice, on a pas toujours l'occasion d'avoir à bord l'élite mondiale comme équipage .


A+

Régis
PETIT MIMI JOUET 550 N°90 FRA 29456

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 04 févr. 2007 12:18

Le tangon à l'étai, c'est bien, mais pour l'empannage c'est pas la joie.

L'asymétrique au contraire rend la manoeuvre infiniment plus simple.

Si l'affalage d'angoisse, commence par t'entraîner. En solitéire, j'ai toujours monté le spi sans mousquetons, et surtout deux écoutes distinctes, longues (12 m mini pour un Micro) et surtout sans noeud d'arrêt.
Pour l'affalage en catastrophe, venir assez près du vent arrière, (tangon à l'étai si spi classique)), barre entre les genoux et écoute directement en main (la saisir en avan d'un barber éventuel).Drisse avec noeud d'arrêt, déroulée et jetée à l'eau, garantie d'absence de noeuds. Ensuite, tirer sur l'écoute, quand le spi s'effondre, laisser filer le bras (la bosse d'amure sur un asy), et récupérer le spi rapidement. Avec un peu de chance, le bras n'a pas quitté la poulie de renvoi...

Tu t'entraînes jusqu'à ce que ça passe.
Les problèmes viennent le plus souvent d'un affalage au vent de travers, avec beaucoup de vent apparent, ou de cordages qui coincent.
Le principal problème est qu'on se laisse endormir par le vent apparent, qui masuqe assez largement une montée du vent réel. Dès qu'on commence à affaler, le bateau ralentit, le vent apparent augmente, et la pression dans le spi aussi, mais deux fois plus vite. D'où situations inquiétantes.

A éviter à tout prix, la panique qui te fait larguer le bras et l'écoute en même temps...
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Avatar du membre
ROBERT Renan NED17
Messages : 1668
Enregistré le : 13 mars 2004 17:23
Bateau : Neptune 550 et Arte
Localisation : Pays-bas
Contact :

Message par ROBERT Renan NED17 » 04 févr. 2007 14:33

Un moteur a bord d'un Micro?
Et pourquoi pas ta belle mere!!!!

:evil: Pollueur et faineant. :evil:

Profitez des epreuves bretonnes de cette ete pour a prendre a godiller.

Pour la navigation en solitaire (avec empanages sous spi, ca le fait pour moi jusqu'a ce que les moutons dessinent des lignes blanches.
Peut etre 4 beaufort.
Je suis sur que d'autres ont deja navigue avec plus de vent.
Une question de preparation du materiel, de la manoeuvre et d'entrainement.

Tangon automatique rentre, les deux barbers pris, affalage au vent au rappel, drisse a l'eau barrer avec un pied.

GAZ!

Vous n'y arrivez pas, alors retournez y; et sans moteur...
Si t'affales t'es un lache!

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 04 févr. 2007 15:06

Ben oui, mais dans certains pays, et en particulier aux Pays-Bas, y a des gars qui te mettraient en prison si tu rentres au port à la voile...

Et en Bretagne comme ailleurs, le moteur te permet parfois d'éviter d'arriver trop tard dans des endroits délicieusement pittoresques et vaseux
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Avatar du membre
PETIT MIMI
Messages : 299
Enregistré le : 26 oct. 2004 21:43
Prénom : Régis
Bateau : JOUET 550
Club : YCIB
Localisation : ISPE (BISCARROSSE)

Message par PETIT MIMI » 04 févr. 2007 21:17

Bonsoir,

Non Phil, affaler un Spy en solitaire ne m'angoisse pas, je dirais simplement que si l'on tarde un peu on risque de se donner en spectacle, surtout on dispose pas d'un pilote automatique.
Pour ce qui est du moteur, si bien sûr, certains savent remonter un courant de 3 Noeuds dans la pétole et faire 10 miles nautiques en 3 heures (dans la bonne direction) je veux bien prendre des leçons. On peut louer un grand amphithéâtre, je pense que je ne serais pas le seul.

Pour ce qui est de rentrer au port au louvoyage courant de face par un chenal de 20 mètres de large sur 1 mile nautique, je fais ça hors saison, en juin ou en septembre. En juillet août, non seulement c'est un manque de civisme mais en plus c'est suicidaire.

Comme le dit Phil "Le moteur te permet parfois d'éviter d'arriver dans des endroits pittoresques et vaseux" C'est le cas de mon port d'attache, à 20 mètres du bord on est bon pour attendre la prochaine marée à moins de disposer d'une bonne paire de cuissardes.

Il faut resituer mon programme: je n'ai pas un voilier de régate, mais un voilier habitable avec lequel je régate au niveau local. Je ne vais pas d'un port à un autre par la route mais par voie d'eau, avec à bord les matelas, les duvets, la glacière, une dizaine de litres d'eau et le réchaud. Il est parfois indispensable de dormir à bord. En fait, j'ai tout simplement un MICRO. Vous connaissez?

Revenons à nos moutons:
En croisière Gennakers ou asymétrique? Pour moi le SPY symétrique n'est pas un problème insurmontable.
Quel moteur hors-bord pour Schtrogel?
Si c'est pour sortir d'un port, des voiliers 7 mètres 1500 kg se limitent à 2,3 CV 4T réserve intégrée. A priori ça devrait aller pour un micro.
Pour la croisière, on est pas toujours maître du vent de la pluie et des courants, quant à l'équipage...n'en parlons pas c'est pas toujours le top. Pour moi la réserve séparée s'impose, et je ne suis pas sûr que 2CV soient suffisants pour lutter contre le vent.
Toutefois, la présence d'un moteur à bord n'exclus pas la nécessité de maîtriser les prises de ris (toujours à poste), et le changement de voile d'avant, ce sont des rituels auquels j'initie tout nouveau venu.

A+

Régis
PETIT MIMI JOUET 550 N°90 FRA 29456

Avatar du membre
Pierre-Jean DELPEUCH
Messages : 1013
Enregistré le : 12 févr. 2005 14:09
Localisation : Villenneuve / Lot
Contact :

Message par Pierre-Jean DELPEUCH » 06 févr. 2007 9:10

Attention Schtrogel n'est pas un jouet, il doit pesé à peine dans les 460 Kg... cependant je reste d'avis qu'un petit 4cv 4T reste un bon choix et suffisant même en croisière (pour un bateau aussi léger :wink: )

Répondre