plans d'autoconstruction

Vous avez un projet un peu "hors-norme", c'est par ici ;-)

Modérateur : jerodada

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 04 avr. 2007 21:11

Les Régate... oui, mais en France uniquement. Les pays de l'Est ont fait une autre analyse, et ont basé leur développement sur Proto et Croiseur, ce qui a réduit les coûts, augmenté la production pour chaque type de bateau, mais a aussi maintenu les croiseurs à un haut niveau de compétitivité.

Et si les Régate sont le moteur de l'activité en France, c'est uniquement grâce au dynamisme de leurs associations de propriétaires.

Rien n'empêcherait les producteurs étrangers d'entrer en France avec une version Régate, ne suffit-il pas d'alléger un croiseur de 20 kg, de l'équiper d'un mât de bonne taille et de diffuser 10 exemplaires de cette version "export", le Dotan était conçu au départ comme croiseur, mais comme ce marché spécifique était saturé au niveau national, il était plus facile de jouer l'exportation en version Régate... A noter, le proto ne séduit pas...
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Avatar du membre
MisterBed
Messages : 572
Enregistré le : 08 juil. 2005 13:01
Prénom : BRUNO
Bateau : Professeur en Lycée Professionnel
Maintenance navale et menuiserie.
Localisation : GUJAN MESTRAS (33)
Contact :

Message par MisterBed » 04 avr. 2007 21:35

D'accord avec toi, Phil, mais il y a un paramètre à ne pas négliger : pour le moment, le coût de la main d'oeuvre à l'est est très bas, le prix des matières premières aussi et que par conséquent les prix sont maintenus bas, même pour des productions hauts de gammes.

Tu me diras que tant que cela reste comme ça, c'est tout bon pour la série. Mais à ce petit jeu là, les Régates commencent à avoir un mât carbone, une bôme carbone, des safrans carbone, des renforts carbones, bientôt des coques toutes en carbone. A un moment, les croiseurs produits à l'est seront (si ce n'est pas déjà le cas avec le Bobsail) plus performants que les protos qui courent actuellement.

Si tu compares un Bobsail avec un l'Arte et un Lucas, quels conclusions tu en tires ? Que le système du gars qui va se mettre à faire son proto dans son garage est bien entamé. Il reste bien sûr quelques personnes qui vont réaliser un bateau comme support à un projet pédagogique (Mitch), ou pour (se) prouver que son plan est bon (Steriflux) mais quels chances auront ils de se faire la plus haute marche du podium s'il ne construisent pas leur bateau avec moulte carbone et s'il n'ont pas les moyens financiers de faire plusieurs coques pour améliorer leur monture sur 5 ou 10 saisons ? Mad Max est l'exemple même du proto qui marche fort aujourd'hui parce qu'il est tout carbone (dommage pour le dernier morceau d'inox qui restait et qui nous a pété dans les doigts à Meze ...) et qui sera dépassé par les prochaines versions de l'Arte ou de Bobsail. Avant qu'ils ne reconstruisent un autre bateau en charbon, va falloir qu'ils bossent dur pour re-remplir la tirelire ...

Le jour ou le podium de la MC sera rempli par 3 micros tout carbone, je lance une nouvelle jauge micro indépendante qui séduira tous ceux qui ne pourront pas suivre l'Evolution. Le plan est prêt, le proto arrive.
Simples et rapides : naviguez en MICRO !

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 04 avr. 2007 21:45

Il aurait peut-être fallu recentrer la définition du Régate, à mi-chemin entre le Proto et le Croiseur (500 kg), mais il est clair que les AS Go-Neptune et Microsail avaient tout à perdre dans l'aventure... Je comprends parfaitement le tir de barrage de la France contre une telle attaque.
Mais ton concept aurait parfaitement été à sa place dans un tel cadre.

D'un autre côté, je sens que, au risque de perdre un peu en nombre de participants pendant quelques années, il faudrait peut-être ne plus s'acharner à faire un gros volume de participation avec des Edel 5 PTE ou même des First 18 ou des Corsaire (laissons-les régater entre eux, ils le font très bien), les régates y gagnet en rythme (voir Micr'Eau d'Heure 2006).
Je pense précisément qu'à moyen terme, le trou sera comblé par de nouveaux bateaux.

De là à dire que Mad Max ne tire ses performances que de l'abondance de carbone... Seb et Xavier apprécieront. Il est vrai qu'ils étaient un cran plus bas avec le Microbe, mais là aussi, le bateau avait son âge.
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Avatar du membre
MisterBed
Messages : 572
Enregistré le : 08 juil. 2005 13:01
Prénom : BRUNO
Bateau : Professeur en Lycée Professionnel
Maintenance navale et menuiserie.
Localisation : GUJAN MESTRAS (33)
Contact :

Message par MisterBed » 04 avr. 2007 22:07

Comme toi, je ne juge que le bateau, pas l'équipage ...

De plus, j'étais sur MadMax à Meze et j'ai pu me rendre compte de deux choses : que le bateau, avant que les barres de flêches ne nous lachent, était très rapide et cela quel que soit l'allure et que deuxièmement Seb et Xavier connaissent très bien leur affaire. Il serait dommage que mes propos soient interprêté de la sorte.

Quand nous avons cassé, nous étions quelques mètres devant la ligne d'arrivée en troisième position, devant les trois finalistes de l'épreuve. Pour la suite, je suis désolé d'avoir été probablement la cause de la casse, peut-être par le fait que j'avais trop d'énergie à donner, ou quelques kilos de trop pas encore testés en conditions de marche, qui sait ?...

Pour ce qui est de courir sans les croiseurs, je ne prendrai qu'un exemple : ce WE à Saint Nicolas, 2 jours de courses, 3 manches courues. Beaucoup de temps d'attente entre les manches. Nous aurions pu faire 2 manches pendant que les croiseurs en faisaient une. Ce n'est amusant pour personne, ni pour les Protos et les Régates, ni pour les Croiseurs qui peuvent se sentir désolé de faire attendre tout le monde ou être parfois déprimé par les vitesses des autres. Se bagarrer comme les autres et être payé en retour par si peu de vitesse est parfois rageant.

J'ai même émis l'hypothèse d'organiser 2 régates parallèles sur le plan d'eau en même temps. En faisant courir simultanément les Régates et les Protos sur les deux compétitions. Il suffit de lancer les départs de Rég et de Protos sitôt que le dernier à franchi le ligne de la régate précédente ... Comme cela, on enchaîne les manches sans discontinuer. Pure folie.

Mais Phil, peut-être pourras-tu me dire pourquoi un proto lorsqu'il est produit à plus de 10 exemplaires quasi identiques devrait s'alourdir de 100 kg et respecter des obligations de stabilité plus contraignantes pour devenir Série ? Le fait que les exemplaires produits par la suite respectent la conformité au bateau mère (de 450 et respectant la jauge proto) devrait suffire pour en faire une série, non ? Il y a là un système que je ne comprend pas.
Simples et rapides : naviguez en MICRO !

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 04 avr. 2007 22:20

C'est précisément ces 100 kg que je voudrais éviter, sachant qu'une grande majorité des protos sont entre 480 et 485, reste aussi à abandonner la différence de hauteur sous barrots, et limiter les restrictions au poids et au mât posé sur le pont, la longueur de P est compatible avec plus de 90% des protos existants.
Le Speculation Boatique en version proto est à 520 kg... du moins pour bénéficier d'un bonus d'1/2 groupe en HN, bonus dont ne bénéficient pas d'autres protos avec mât posé sur le pont et 520 kg ou plus.
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Avatar du membre
MisterBed
Messages : 572
Enregistré le : 08 juil. 2005 13:01
Prénom : BRUNO
Bateau : Professeur en Lycée Professionnel
Maintenance navale et menuiserie.
Localisation : GUJAN MESTRAS (33)
Contact :

Message par MisterBed » 04 avr. 2007 22:45

Peut-être faut-il commencer par mettre de côté les problèmes de compatibilité HN pour se concentrer sur les régates internes en micro. Où cela bloque-t'il pour le poids et la stabilité ?
Simples et rapides : naviguez en MICRO !

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 04 avr. 2007 23:07

Bloquer ? Qu'est-ce qui bloque ?
Pour moi, il y a similitude au niveau stabilité si l'angle de gîte aux petits angles est inversément proportionnel au poids du bateau, et si le produi poids x bras de levier aux grands angles est proportionnel au poids.

C'est trop compliqué pour certains jaugeurs même nationaux, donc on en reste à des formules simplifiées, avec des aberrations du genre un Neptune de 600 kg qui gîte à 13° est hors jauge aux petits angles, c'est un bateau franchement dangereux, mais on ne peut l'empêcher de courir comme proto.

En pratique, je demande, pour une jauge fondamentale, une mesure de l'angle aux petits angles, du poids relevé aux grands angles, et ceci permet de calculer un indice de stabilité qui est communiqué au propriétaire ou au chhantier, avec un avertissement sérieux en cas de stabilité jugée insuffisante... mais ça reste entre le jaugeur et le chantier ou le propriétaire.
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Avatar du membre
MisterBed
Messages : 572
Enregistré le : 08 juil. 2005 13:01
Prénom : BRUNO
Bateau : Professeur en Lycée Professionnel
Maintenance navale et menuiserie.
Localisation : GUJAN MESTRAS (33)
Contact :

Message par MisterBed » 04 avr. 2007 23:39

Mais tu ne vois pas d'inconvénient à accepter un micro d'une nouvelle série qui pèserait 450/480 kg (correspondant à son poids annoncé de série) ? Et qui aurait un angle de gîte aux faibles angles correspondant à un proto ?

En fait, si tu vois débarquer d'un coup une flotte de 10 micros identiques correspondants strictement à un bateau mère répondant à la jauge proto (450 kg et stab d'un proto) ayant toutefois un volume habitable d'un micro régate (hauteur sous barreau), tu acceptes de le considérer comme un Série Régate ou tu les inscris en Proto ?
Simples et rapides : naviguez en MICRO !

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 05 avr. 2007 9:07

En configuration Proto, un Bobsail a l'habitabilité d'un Croiseur... Qui peut le plus peut le moins.
Ton bateau, en verre polyester, serait à 480 kg, qu'importe ? Le but n'est pas de decendre Marcel Krauth en flammes mais de rivaliser avec la plupart des Shanta, Windjammer, Hot Boat, Opus et certains l'Arte qui constituent la plus grande partie de la flotte.

Ceci permet à des équipages nouveaux, ou venus du bateau de série, de progresser et, ultérieurement, s'ils atteignent un niveau suffisant, d'échanger leur proto contre une nouveau utilisant de la haute technologie.

Là où les dirigeants de la classe peuvent faire un progrès, c'est de considérer ces bateaux comme "protos de série" et leur appliquer la même procédure pour les certificats de jauge, une jauge très complète et sévère pour un exemplaire strictement de série, et pour les autres, certificat de conformité + mesure des voiles...
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Avatar du membre
MisterBed
Messages : 572
Enregistré le : 08 juil. 2005 13:01
Prénom : BRUNO
Bateau : Professeur en Lycée Professionnel
Maintenance navale et menuiserie.
Localisation : GUJAN MESTRAS (33)
Contact :

Message par MisterBed » 05 avr. 2007 11:00

Là où les dirigeants de la classe peuvent faire un progrès
Concrêtement, quelles sont mes chances aujourd'hui de faire valider par ces dirigeants une telle flotte tramplin du Régate au Proto High Tech ?

Pour le poids de 480 kg, je pense pouvoir y arriver mais il faudra impérativement que je transfert du lest dans un bulbe en bout de quille pour compenser les poids dans les hauts. Vu les plans d'eau que l'on utilise, le problème de tangage est relativement faible. D'autre part, avec des volumes bien pensés dans les extrémités, on peut réduire le mouvement. Reste encore au barreur de comprendre comment il faut barrer la bête pour tirer profît de ce système que j'aime bien.
Simples et rapides : naviguez en MICRO !

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 05 avr. 2007 11:07

Il me faut un accord de principe des nations pour appliquer la procédure batreau de série. Je pense que je devrais avoir assez facilement une large majorité.
Ensuite définir le certificat de conformité, établir un contrat entre l'"IMCCA et le producteur, s'engageant à livrer des bateaux conformes à la définition du bateau de référence...

Ensuite, jauge du bateau de référence (peut coûter plusieurs voyages...)
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Avatar du membre
MisterBed
Messages : 572
Enregistré le : 08 juil. 2005 13:01
Prénom : BRUNO
Bateau : Professeur en Lycée Professionnel
Maintenance navale et menuiserie.
Localisation : GUJAN MESTRAS (33)
Contact :

Message par MisterBed » 05 avr. 2007 11:26

Très bien. Le début de la procédure, c'est un proto qui marche, le jauger et le faire courir pour le faire connaître, prendre des commandes et monter ma flotte comme je l'ai définie précédemment et lancer mon programme de régates fermées avec l'aide de partenaires. Je vais très bientôt être en mesure de lancer ce projet à grande échelle.

:D Je lance dès que je suis installé.
Simples et rapides : naviguez en MICRO !

Avatar du membre
ROBERT Renan NED17
Messages : 1668
Enregistré le : 13 mars 2004 17:23
Bateau : Neptune 550 et Arte
Localisation : Pays-bas
Contact :

Message par ROBERT Renan NED17 » 06 avr. 2007 8:59

"Proto de serie", un bateau mere controle comme il se doit, les autres conforme au bateau mere.

La formule fonctionne tres bien. Voyez les shanta et les l'artes...
Si t'affales t'es un lache!

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 06 avr. 2007 9:12

La procédure n'est pas officiellement prévue, je pense qu'elle le sera bientôt, le nouveau Ricochet 550 proto est sur la liste des candidats et passera à la moulinette avant la Micro Cup.

Il est clair en effet que la plupart des protos actuels sont construits sur moule.
La restriction pourrait être que le certificat de conformité doit mentionner les différences éventuelles entre le bateau de référence et chaque exemplaire (matériaux, poids, répartition du lest...), et le gréement peut être différent du standard, entraînant aussi des contrôles de stabilité plus détaillés (si un Régate ou croiseur passe les tests avec une marge suffisante, les bateaux seraient dispensés de contrôle de stabilité, le certificat de conformité devrait suffire)
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Avatar du membre
MisterBed
Messages : 572
Enregistré le : 08 juil. 2005 13:01
Prénom : BRUNO
Bateau : Professeur en Lycée Professionnel
Maintenance navale et menuiserie.
Localisation : GUJAN MESTRAS (33)
Contact :

Message par MisterBed » 06 avr. 2007 15:49

La formule fonctionne tres bien. Voyez les shanta et les l'artes...
Reun, t'as bien vu comment sont construits les l'Arte ? Je pense que le tient est un exemplaire unique (ne serait-ce que par sa magnifique teinte ...) et qu'il n'est pas vraiment identique au l'Arte vainqueur des éditions d'avant Meze. Et c'est parfaitement normal puisqu'ils ont été construits comme étant des protos. Et que par définition, il s'agit de construire un bateau intégrant des évolutions issues de l'utilisation d'un bateau précédent.

Dans mon cas précis, il s'agit de produire en série des micros identiques à un micro répondant à la jauge proto. Le but n'est plus d'apporter des modifications permanentes mais de faire évoluer (éventuellement) lentement une flotte entière. Un peu comme la flotte des Open 5.70 quand ils changent une GV assez jolie par une GV super moderne (et moche, mais cela est une affaire de goût ...)

C'est aussi ce que les Associations Neptune et Microsail ont essayé de faire (ce n'est que mon interprétation personnelle au vue de ce que j'ai pu en comprendre depuis 15 ans) mais en partant d'une flotte de bateaux pas réellement identiques et avec des propriétaires qui légitimement ne veulent pas dépenser dans l'ensemble des fortunes pour tranformer leur bateau, et pour éventuellement perdre leur suprématie sur l'eau pour ceux qui tournent le mieux depuis des années, ce que je comprends fort bien.

Pour ma part, je part dès le début d'une base monotype, construite par mes soins, et je n'ai plus qu'à la faire vivre et la développer en organisant des régates fermées monotypes et en proposant leur location pour participer à toutes les régates micros locales. Ceux qui voudront en acheter un ou en louer un pour courir à l'autre bout du monde seront les bienvenus, bien sûr.

Ceux qui voudront les modifier pour courir en proto avec se débrouilleront avec les jaugeurs et ne pourront pas être classés dans la série, si celle-ci est suffisamment représentée dans la régate.

:sm28: Ceci faisant cela... Voila, voila ... Mon p'tit Reun.
Simples et rapides : naviguez en MICRO !

Répondre