Lachez vous !!!

Vous avez un projet un peu "hors-norme", c'est par ici ;-)

Modérateur : jerodada

Avatar du membre
ROBERT Renan NED17
Messages : 1668
Enregistré le : 13 mars 2004 17:23
Bateau : Neptune 550 et Arte
Localisation : Pays-bas
Contact :

Message par ROBERT Renan NED17 » 23 nov. 2004 23:00

jano dit:
Il semble qu'avec un peu d'entraînement, on tienne en mer GV haute et Génois jusqu'à 22 noeuds en Neptune
A part Fred, les autres ont du travail...
Cette ete a Nieuwpoort si certains ont casses ou ont ete victime de malveillances, peu de micro ont ete en difficultes a cause du vent ou alors le probleme venait des equipages.
Ex le croiseur hollandais dont le skipper fut ejecte du bateau alors qui l'equipage a l'interieur preparait du cafe!!!:sm45:

On peut naviguer en neptune avec bon vent et grosse mer. Dans mon coin, a gauche c'est le raz de sein, a droite ouessant et le chenal du four!
Je n'ai jamais ete en difficulte en mer d'iroise. et nous avons navigue sous tourmentin seul avec une bonne vitesse.
et parfois avec une combinaison foc et tourmentin ensemble. Le tourmentin en place de GV suedoise: TOP.
:sm14:
Question: Un controle de securite ne devrait il pas inclure une demonstration de prise des ris, et d'installation du tourmentin? :sm49:

"Les propos ci dessus ne contiennent pas de termes de grossistes ni sexuels" :oops:
Modifié en dernier par ROBERT Renan NED17 le 23 nov. 2004 23:12, modifié 1 fois.
Si t'affales t'es un lache!

Jean (Grangibus)

Message par Jean (Grangibus) » 23 nov. 2004 23:08

Et Renan de s'acharner sur ce Topic tout seul alors que nous on dit des choses intéressantes ailleurs. Pffft :roll:

Avatar du membre
Denis
Site Admin
Messages : 2061
Enregistré le : 20 déc. 2003 10:17
Prénom : Denis
Bateau : Neptune 550
Club : Virtual Regatta
Localisation : Rennes
Contact :

Message par Denis » 23 nov. 2004 23:15

Niewpoort est en effet un bon exemple. Le Neptune a d'excellentes qualités marines, et il m'a surpris au près dans la piaule où Fred, Jean et moi accrochions sans complexe les protos et nous balladions devant toute la meute de croiseurs, Diletant compris...

Par contre, j'ai eu hélas des doutes sur ses qualités sous-marines, et si j'ai pas envoyé le pépin, c'est bien par peur de couler en cas de déssalage :? C'était frustrant aussi bien pour moi que pour mon équipage de d'jeuns :evil:

Donc si on veut vraiment s'amuser et mettre le paquet, il faut absolument des bateaux insubmersibles. En plus, si on peut faire plus léger (donc plus de fun, moins de contraintes dans le bateau etc...) avec une stabilité accrue, pourquoi se priver ?

Jean (Grangibus)

Message par Jean (Grangibus) » 23 nov. 2004 23:20

V'la l'Denis qui s'en mêle maintenant. Le Neptune est incoulab si y'a ce qui faut dans les coffres, j'ai testé. Quant-à être insubmersib, c'est au détriment des perf et on se retrouve avec un Microcha par exemple. Fermé, on redresse le bateau sans problème en plus : on a testé pour vous à la bouée au vent, juste après un bras d'honneur et un empannage.

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 24 nov. 2004 1:02

Je pousse dans le même sens que Jean.
Le règlement Micro requiert de la flottabilité.
L'insub, c'est tout autre chose.
Faut porter le bateau avec mouillage et outillage, les trois gars à bord, et garder ainsi une bonne stabilité et un joli franc-bord.
En clair, les 540 kg du Neptune tout nu, plus en moyenne 250 kg de viande, 15 kg de mouillage, les voiles et le démanilleur... Arrondissons à 850 kg, qui doivent être supportés entièrement par la mousse située à plus de 10 cm sous le liston. Pour la stabilité, tu ajoutes de gros pains de mousse dans la zone du liston, tu t'en tires pas à moins de 1000 litres, soit au minimum 40 kg de mousse...
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Avatar du membre
Denis
Site Admin
Messages : 2061
Enregistré le : 20 déc. 2003 10:17
Prénom : Denis
Bateau : Neptune 550
Club : Virtual Regatta
Localisation : Rennes
Contact :

Message par Denis » 24 nov. 2004 7:11

Phil de Troy a écrit :Arrondissons à 850 kg, ...
C'est également pour ça que je plaide pour des bateaux plus légers ! Si tu descend le poid total du bateau à 300 kgs, de quel volume d'insubmersibilité à-t'on besoin ?

Si tu reprends l'origine du topic, il ne s'agit pas de "modifier" nos micros existants, mais d'imaginer un nouveau type de micro : plus léger, plus solide, plus stable, plus fun, plus habitable (que les protos) ... La question originale est donc la suivante : est-ce techniquement possible, (et à quel coût) ?

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 24 nov. 2004 9:46

Si tu descends à 300 kg, le volume minimum descend effectivement à 610 litres. Mais il y a une contrainte de l'insubmersibilité qui est de maintenir une stabilité suffisante. Et là, le lest nécessaire pour passer à vide les tests de stabilité classique est largement insuffisant, et tes 300 kg deviennent vite illusoires
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Gaël.duprat

Message par Gaël.duprat » 24 nov. 2004 10:35

Chalut à tous,
Dites juste une question. On parle d'insubmersibilité, mais là c'est loin d'être la même histoire qu'un simple test de flottabilité. Alors toujours dans l'idée de pas trop modifier les bateaux existant, pourquoi on utilise pas une porte de descente "étanche", comme sur les sprinto. En plus ça sert de baille à spi... pratique.
Pour avoir navigué pas mal en Sprinto, je trouve cette solution fort pratique et rassurante (il est un volage parfois ce canote). D'accord ça condamne un peu l'accés mais en nav il est rare d'aller se faire un café sur un micro...

En même temps, c'est juste une idée...:sm175:

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 24 nov. 2004 11:04

C'est une idée, et nous avons connu une variante sur l'ancien RUS-77, une poche à spi étanche dans le panneau de descente.

Ceci dit, beaucoup mettent un équipeier dans la descente pour les manoeuvres de spi...

Peut-être faudrait-il aller chercher la jupe étanche dans du matos de canoë-kayak.
Mais de là à proposer l'esquimautage en Micro, il y a un pas que je n'oserais pas franchir.
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Avatar du membre
Philippe Millot
Messages : 178
Enregistré le : 24 sept. 2004 16:14
Bateau : Non renseigné
Localisation : strasbourg

Message par Philippe Millot » 24 nov. 2004 12:10

la cuvette du sprinto :)
pas bête .
l'équipier peut s'y caller, (mais pas debout),pour acceder au piano
reste à modifier l'ouverture de descente traditionnelle avec ses deux panneaux sur glissieres,pour adapter un joint gummi périphérique .
Joli travail de dessin et de modelage en perspective.
La théorie, c'est lorsque l'on sait tout mais que rien ne fonctionne.
La pratique c'est lorsque tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
( attribué à A. Einstein )

Gaël.duprat

Message par Gaël.duprat » 24 nov. 2004 12:57

Bon c'est vrai ça empêche le n°1 de se caler dans la descente pour les manoeuvres (surtout l'empannage), mais bon à voir les photos de micros où seul le rouf dépasse de l'eau juste après avoir subit un départ au lof, je trouve ça ballot. Je préfére m'embêter un peu et perdre peut-être du temps à manoeuvrer que devroir rentrer au port en sous marin avec tout ce que ça implique (manche perdue, vidage du bateau etc etc)

Et puis techniquement, on n'est pas obligé d'utiliser un capot en dur, mais une toile étanche fait la balle. Dès que je rachéte un Neptune, j'essai!!! :sm126:

Avatar du membre
Philippe Millot
Messages : 178
Enregistré le : 24 sept. 2004 16:14
Bateau : Non renseigné
Localisation : strasbourg

Message par Philippe Millot » 24 nov. 2004 13:46

c'est comme ça d'origine la descente d'un shanta ?
Image
si oui, moi je ne me pause plus de question.
étanche comme une bouteille qu'il sera le MAG
passe que vous savez pas encore de quoi on est capable ; ici en Alsace
du meilleur ; mais surtout du pire.
je pense déja revendre mon materiel "spécial sécurité sous marine"
La théorie, c'est lorsque l'on sait tout mais que rien ne fonctionne.
La pratique c'est lorsque tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
( attribué à A. Einstein )

Avatar du membre
seb
Messages : 269
Enregistré le : 06 janv. 2004 13:06
Bateau : Micro Proto - EUROPA II
Localisation : Nantes

Message par seb » 24 nov. 2004 13:55

oui c comme ca d'origine une descente de shanta (lol)
et si tu penses à mettre un panneau ouvrant de pont pour 35pieds en guise de porte, Xavier et moi (comme d'autres avant nous je suppose) y avions déjà pensé mais le prix de ces portes assurément étanches est éxorbitant (à moins d'en trouver d'occase mais là encore c cher) :?
ct ca le pire??? :lol:

dans l'Ouest on sait aussi se lacher de temps en temps ::

Image
qui a dit que l'Europa² ne savait pas voler? :D


et dans le genre bateau furtif, je défie quiconque de me contredire (les microïstes à l'avoir déjà vu sont-ils nombreux?)

Image
il était beau aussi couleur caca d'alcoolique


n'empêche qu'il faut bien avouer qu'elle est belle cette carene de Lucas... Oups (j'm'est gouré) d'Europa j'voulais dire :oops:
Image
Image
Image

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Message par Phil de Troy » 24 nov. 2004 17:11

Philippe Millot a écrit :c'est comme ça d'origine la descente d'un shanta ?
Eh oui, c'est comme ça. Mais rassure-toi, il passe tout juste le test à 90° avec les capots ouverts, il reste bien 10 cm au-dessus de la surface plete de l'eau du port.
Mais ça porte pas l'équipage dans cette position, même au port. Et s'il y a des vagues, tu imagines les angoisses.
Ceci dit, à l'époque où le Shanta est sorti, et même après, il y a eu des excès bien plus graves...
Le proto Lemaire par exemple, est volé au tas à la Forêt d'Orient, et l'équipage s'est sacrifié en sautant à l'eau. En remontant par le tableau arrière, ils ont d'ailleurs cassé certains panneaux, marqués "NO STEP" comme sur les avions, pas assez épais (depuis, la règle a changé !)
Le Baraka avait une descente très large, dont il reste l'encadrement, le panneau actuel n'occupe plus que la moitié de la largeur.
L'Opus, version 1997, n'avait plus que 2 cm de réserve. On s'est bien fâché, la version 1998 était un peu plus étroite, et un de ces bateaux dont le seuil de la descente était trop faible a même été disqualifié à la Micro Cup parce que le barreur refusait de naviguer avec la descente fermée. Normal, toutes les drisses revenaient sur des taquets à l'intérieur de la cabine...
J'avais proposé d'imposer les 15 cm de franc-bord pendant tout le test à 90° (y compris pendant qu'on met le bateau en position). On n'a pas pu obtenir une majorité suffisante, par contre, les pays qui avaient des Shanta ont accepté la limite à 10 cm. Dommage, avec 15 cm, ça portait l'équipage à 90°... au port bien sûr
Remarque aussi, deux Shanta ont réduit la largeur en fixant des panneaux CTP à l'intérieur, mais ça ne se voit presque pas sur les photos.

Et pourquoi fait-on des descentes si larges ? Pour faire passer le jaugeur, pardi !
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

Avatar du membre
Philippe Millot
Messages : 178
Enregistré le : 24 sept. 2004 16:14
Bateau : Non renseigné
Localisation : strasbourg

Message par Philippe Millot » 24 nov. 2004 18:26

ben je ne suis pas trop inquiet
Un de la tribu des Chretiens de l'Ouest a survécu à la nav sur chanta ;-)

voila à quoi je pensais en posant la question de la descente:
le joint de fermeture est plan ça simplifie la vie
cf crobar pour le concept issu du Sprinto ; je n'ai rien inventé.

Image
La théorie, c'est lorsque l'on sait tout mais que rien ne fonctionne.
La pratique c'est lorsque tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
( attribué à A. Einstein )

Répondre