Choix d'un voilier suite

Vous avez un projet un peu "hors-norme", c'est par ici ;-)

Modérateur : jerodada

Répondre
Druart philippe
Messages : 15
Enregistré le : 29 mars 2008 12:32
Bateau : Non renseigné

Choix d'un voilier suite

Message par Druart philippe » 06 mai 2008 15:29

_de Bip-bip, bonjour à tous, c'est avec plaisir que je reviens sur ce forum. J'ai quelques questions à éclaircir et pour cela j'ai besoin de vous tous... suite aux différents messages et conseils reçus précédemment, nous nous sommes mis en quête de trouver un Microsail, à défaut d'en trouver, nous avons eu l'occasion grâce à la gentillesse d'un propriétaire de naviguer samedi dernier sur un Microsail de 1983. Si le voilier semble correspondre à notre programme, sortie à la journée, j'ai remarqué que le déplacement sur le pont et la position des équipiers dans le cockpit était sensible pour obtenir une assiette horizontale convenable
( nous étions 5 personnes à bord dont un enfant de 12 ans) cela justifie peut-être cela...
Autre sujet, au vu des différentes discussions que nous avons durant cet essai avec les propriétaires et certains membres du club qui nous accueillait, le problème du matage, démâtage, semble vraiment réel, impossible d'effectuer dans de bonne condition un matage démâtage à moins de 3 personnes, le mât du Microsail fait 8.30m et par vent cela se complique... d'ou 3 personnes = + de sécurité de leur avis c'est un aspect à ne pas négliger...
pour eux, il est préférable de mettre le voilier à poste sur un ponton, via un port, ou un club disposant d'une infrastructure similaire... avantage pas de matage réculier, pas besoin de tracter réculièrement le voilier, le voilier est prêt à naviguer plus rapidement...
Si le matage démâtage reste vraiment un problème si important, et si nous devons mettre le bateau au port, nous nous posons la question sur l'opportunité du Microsail par rapport à d'autres voiliers, d'ou la question: Prendre un Microsail ou un First 18 ? ... le First 18 nous plait beaucoup, il faisait partie de notre première sélection...
je vous remercie de me communiquer vos réactions et vos conseils... à + Bip-bip

le rouge
Messages : 18
Enregistré le : 05 janv. 2005 8:12
Bateau : Non renseigné

Re: Choix d'un voilier suite

Message par le rouge » 06 mai 2008 17:20

Aucune hésitation!
Le Microsail sera beaucoup plus sympa qu'un First 18.
Surtout si tu navigue a la journée.
+ vivant
+ jolie
+ rapide
C un bateau qui n'a pas de concurant.
Même le neptune n'est pas aussi complet que le Microsail.

Avatar du membre
Mitch
Messages : 137
Enregistré le : 04 oct. 2006 17:32
Prénom : Michel
Bateau : Micro Proto Genart
Localisation : Frasnes-lez-Anvaing (Belgique)
Contact :

Re: Choix d'un voilier suite

Message par Mitch » 06 mai 2008 17:40

Salut Bip-Bip

Sur Shaman, j’ai un mat de Microsail de 8,20m ( Z175) et je le mâte seul sans problèmes 8 fois sur dix, sinon j’ai besoin de quelqu’un pour tourner le treuil placé sur la remorque. Pour cela j’utilise la drisse de spi et une chèvre fabrication maison en alu (pas à poils). Dès que je remet Shaman à l’eau je ferai un photo.
A+
Mitch

Didier

Re: Choix d'un voilier suite

Message par Didier » 06 mai 2008 22:02

Ce qu'il ne faut pas entendre (pardon, lire) :
Aucune hésitation!
Le Microsail sera beaucoup plus sympa qu'un First 18.
Surtout si tu navigue a la journée.
+ vivant
+ jolie
+ rapide
C un bateau qui n'a pas de concurant.
Même le neptune n'est pas aussi complet que le Microsail.
Je pourrais aussi te dire : rien ne vaut le Corsaire par le sympathie qu'il dégage, la vie de la série, l'homogénéité de la flotte, son design indémodable ...

Druart philippe
Messages : 15
Enregistré le : 29 mars 2008 12:32
Bateau : Non renseigné

Re: Choix d'un voilier suite

Message par Druart philippe » 10 mai 2008 12:18

De Bipi-bip bonjour à tous petite nouvelle notre projet avance bien... nous avons peut-être trouvé un micro... seulement il est vendu avec un remorque non freinée pour un poids de 700 kg + remorque 300 soit une tonne. n'est-il pas dangereux de tracter cela des ces conditions...
j'aurais un parcours à effectuer de 1600 km environ aller/retour. donner moi des conseils avant de m'engager...
merci de votre soutient à + Bip_bip.

Avatar du membre
Mitch
Messages : 137
Enregistré le : 04 oct. 2006 17:32
Prénom : Michel
Bateau : Micro Proto Genart
Localisation : Frasnes-lez-Anvaing (Belgique)
Contact :

Re: Choix d'un voilier suite

Message par Mitch » 10 mai 2008 12:36

Pour une charge à tracter d’un poids de 750 Kg,( remorque comprise) en Belgique il est obligatoire d’avoir une remorque freinée, de plus dans les descentes, si tu n’as pas de remorque freinée, tu risques que ta charge entraîne le véhicule tracteur. Ne jamais oublier que l’inertie c’est l’ensemble de la vitesse et du poids.
A+

Avatar du membre
Pierre-Jean DELPEUCH
Messages : 1013
Enregistré le : 12 févr. 2005 14:09
Localisation : Villenneuve / Lot
Contact :

Re: Choix d'un voilier suite

Message par Pierre-Jean DELPEUCH » 10 mai 2008 14:22

En France aussi au delà d'un PTC de 750 Kg c'est remorque freinée obligatoire, et au delà d'un PTC de 500 Kg carte grise obligatoire. (Penser aussi au PTRA et au permis E le cas échéant)

Une remorque d'une tonne non freinée n'est pas conforme.

Pour le choix du voilier, le First 18 est trés intéressant pour un programme croisière, un peu mou dans la pétole, mais trés à l'aise dans la brise. Il offre un beau volume intérieur, avec des équipets pratiques, un coffre arrière, une baille à mouillage, etc... mais le cokpit est lui forcément un peu petit. Pour le matâge je pense que ce n'est pas plus compliqué sur un microsail que sur un First18, c'est sur qu'il faut être deux et trois c'est encore mieux si il y a du vent. (à moins de faire un système spécial de chèvre : voir mitch).

Pour la mise à l'eau d'un First 18 privilégier la version quille relevable, qui limite le tirant d'eau, aprés l'idéal c'est une remorque type porte voiture et un ber roulant, ce qui permet de mettre à l'eau sur quasiment tous les types de cale.

Les micros les plus faciles à transporter et à mettre à l'eau sont les protos car ce sont les plus léger (450 Kg) mais ce ne sont pas les plus adaptés à un programme croisière familiale, même à la journée.

Quelques liens vers des sites qui traitent du First 18:
http://www.finot.com/bateaux/ancienbt/f ... irst18.htm
http://remi.alcina.online.fr/first18/index.htm
http://first18.over-blog.fr/reglement-blog.php

A+ Pierre-Jean

Avatar du membre
Phil de Troy
Messages : 3424
Enregistré le : 24 déc. 2003 0:38
Prénom : Philippe
Bateau : Micro Proto Shanta
Localisation : Seneffe (BEL)
Contact :

Re: Choix d'un voilier suite

Message par Phil de Troy » 11 mai 2008 23:30

La chèvre de Mitch est très intéressante, mais il reste un problème, les haubans partent fort détendus, et ceci représente une menace grave pour les sabots de mâts en fonte d'aluminium, en particulier quand ils ne sont pas conçus pour accepter un mouvement latéral, comme les Z-Spars.

Il existe des solutions pour réduire le risque, elles existent sur des gros croiseurs qu'on rencontre en Pologne et en Allemagne. Il faut rapprocher l'axe de pivotement du mât de celui des haubans.
Ceci est réalisé horizontalement avec un axe de pivotement du mât fort reculé (dans le plan vertical des cadènes de haubans) et une fixation des haubans sur des cadènes longues, de sorte que l'axe des haubans est tout juste plus bas que celui du mât. Sur beaucoup de ces croiseurs, les cadènes sont en fait des éléments de bastingage, chandelier double ou petit balcon.


Ensuite... Il y a la chèvre à Mitch, mais les Polonais vont jusqu'à l'intégrer dans l'équipement de pont, au repos elle devient cale-pieds sur la plage avant.
En dehors de la chèvre proposée par Mitch, on peut mettre en place un tangon classique, à 75° du mât et tenu en position verticale, retenu latéralement par deux bouts frappés sur les cadènes surélevées.

Troisième élément, le palan de levage. Au choix, utiliser directement l'étai ou une drisse de foc ou de génois côté mât. Côté pont, un bon palan. Sur un Agrion 6,50, j'utilisais l'écoute de GV, dont les manilles étaient remplacées par des mousquetons. Les Polonais à nouveau font mieux, le palan est permanent, avec un axe pour le bloquer en position refermée. Et sur certains bateaux, il y a une partie du palan fixée au pont faisant fonction de cadène et une autre solidaire de la chèvre cale-pieds...
Image
Image

Ajoutez un quatrième élément, un support de mât permanent au tableau arrière... et le tour est joué, on redresse seul sans danger un mât de 60 kg...
Image
Merci d'être venus si nombreux régater en Belgique depuis plus d'un tiers de siècle !
Mon (vieux) site Web personnel - Les pages de mon Micro -
Quelques pages techniques Micro - Mes dernières aventures océaniques

racaillou
Messages : 27
Enregistré le : 12 janv. 2006 21:59
Prénom : alain
Bateau : Microsail "Racaillou"
Localisation : pornichet

Re: Choix d'un voilier suite

Message par racaillou » 13 mai 2008 23:06

Sur un microsail (comme sur n'importe quel micro je pense) pour mater et démater à deux sans peiner, il faut laisser la remorque atelée au véhicule, si possible à plat et dans l'axe du vent , et rallonger la drisse de spi par une aussière ou une écoute (env. 10m): le plus costaud maintient le mat à l'arrière du bateau au niveau des barres de flèche pendant que l'autre met en place l'axe au pied de mat. Une fois le mat relié à l'emplanture par son axe, le mois costaud des deux (le plus souvent mon épouse, 57 Kg toute habillée) va tirer depuis l'avant du véhicule avec l'aussière, en s'appuyant sur le pare-choc avant, ce qui demande peu d'effort vu le bras de levier important. L'autre maintient le mat latéralement en avançant, le temps que les haubans se tendent puis va fixer l'étai (avec une manille rapide c'est mieux) ou va muler à la place de la frêle épouse pendant qu'elle fixe l'étai. En 2-3 minutes c'est fait, sous l'oeil admiratif des badauds qui se demandent comment la frêle épouse arrive à soulever un poteau pareil.
Opération inverse pour démater.

Répondre