Page 1 sur 1

Réglage haubans Neptune

Posté : 26 févr. 2017 8:24
par Pti'hobou
Bonjour,
Acquéreur de zla mouche et pratiquant du cinquo je voulais savoir si certains pratiquaient le réglage à terre des haubans. Je m'explique, quand le vent forcit il me paraît essentiel d'avoir de la quête et de la tension. Je comprends mal de reprendre de la tension, faire cintrer le mât et applatir les voiles OK, mais le centre de poussé des voiles en avant me paraît beaucoup moins bien. J'imagine un bateau ardent, une barre dure. Pour une manche ventée j'aurai donc tendance à reprendre des haubans, et probablement libérer un peu de Bas haubans.

Cette pratique est-elle courante ?

Frédéric MONNIER

Re: Réglage haubans Neptune

Posté : 26 févr. 2017 9:16
par jerodada
ZBL naviguant dans le domaine de la tramontane , et fort bien tu as tous les réglages. L'équipage réglait parfaitement leur gréement avant la régate. Je pense qu'ils pourront te renseigner

Re: Réglage haubans Neptune

Posté : 26 févr. 2017 15:25
par bizu Neptune
j'étais plutôt côté mistral
mais d'abord et avant tout un étai bien bloqué donc haubans au max
la quéte a peu d'importance car le point de tire du foc est réglable
et comme tu ne peux pas jouer sur la dérive .... équilibrer le bateau et y rester
de toutes façon d'abord un foc puissant, dans tous les cas, après détendre les bas haubans pour
cintrer le mat bien sur mais surtout du cumingam pour avancer le creux et GV bien vrillée bordure a plat
et aussi les barres de flèches a la bonne longueur et les haubans bien alignés
cadène BDF capelage si le BDF sont trop courtes les haubans bossent a l'envers (c'est ce que j'avais), tirant sur le mat au lieu de pousser
mais ça ne doit pas être le cas

et au lof dans les risées comme d'ab.

Re: Réglage haubans Neptune

Posté : 05 mars 2017 11:51
par Fred
Salut et bienvenue sur le forum et dans la classe Micro Neptune.
Effectivement par rapport au 5o5, on règle beaucoup moins les haubans. La dérive étant fixe (relevée éventuellement en vent arrière dans le vent faible), le centre de dérive ne bouge pas.
Pour cintrer le mat, deux Ecoles :
- augmenter la tension de l'etai avec des bdf poussantes et des bas haubans mou ou que l'on peut relâcher.
- blinder le patatras (si tu le conserves). C'est mieux car c'est le haut de la voile qui ouvre et s'aplatit mais le patatras est gênant dans les manœuvres avec le rond de chute.

Re: Réglage haubans Neptune

Posté : 05 mars 2017 11:52
par Fred
Et bien entendu le travaille sur le cunîgham et la bordure.

Re: Réglage haubans Neptune

Posté : 06 mars 2017 12:57
par john duff
Bonjour à tous,

Plus je navigue, plus je me rend compte de l'importance du réglage de la quète, et donc des haubans. Nous avons trouvé un bon réglage de petit temps, mais hier, nous navigions avec pas mal d'air et le bateau pas du tout tolérant. On a reprit 2 tours sur les haubans et le bateau est devenu bien plus navigable !! On a bien entendu pas repris les bas haubans pour cintrer le mat.

J'ai un souvenir du champion du monde micro 2015 à Brest avec une quète absolument énorme lors des journées bien ventée. On dit souvent qu'il faut naviguer en micro comme sur un dériveur, je pense qu'il faut aussi régler comme sur un dériveur; tel force de vent, tel quète, tel réglages... C'est chaud !

Re: Réglage haubans Neptune

Posté : 06 mars 2017 13:21
par Fred
John,
Est ce que bateau est devenu plus tolérant grâce à la quête (et le cdv reculé) ou grâce au cintre du mat (et une gv plus plate) ?
Je pencherai pour la 2eme option.
Perso, je ne touche jamais les haubans, je reprends plus ou moins la tension de l'étai (palan 6 brins), ce qui est beaucoup plus facile et rapide à régler.

Re: Réglage haubans Neptune

Posté : 06 mars 2017 13:34
par jerodada
john duff a écrit :Bonjour à tous,

Plus je navigue, plus je me rend compte de l'importance du réglage de la quète, et donc des haubans. Nous avons trouvé un bon réglage de petit temps, mais hier, nous navigions avec pas mal d'air et le bateau pas du tout tolérant. On a reprit 2 tours sur les haubans et le bateau est devenu bien plus navigable !! On a bien entendu pas repris les bas haubans pour cintrer le mat.

J'ai un souvenir du champion du monde micro 2015 à Brest avec une quète absolument énorme lors des journées bien ventée. On dit souvent qu'il faut naviguer en micro comme sur un dériveur, je pense qu'il faut aussi régler comme sur un dériveur; tel force de vent, tel quète, tel réglages... C'est chaud !
Salut Jonathan,
on règle la quête comment? Car si tu reprends du hauban, tu agit plutôt sur le cintre non?, il faut aussi agir sur l’étai me semble t-il.
Sur BV après avoir rematé le bateau nous avions un peu trop de quête et le bateau était ardent, à la limite du contrôlable dans les risée, autre conséquence la baume descend sur l’arrière. Après diminution de l’inclinaison le bateau est devenu beaucoup plus sain.
Quand ça souffle, on agit sur le palan d’étai pour augmenter le cintre.

Re: Réglage haubans Neptune

Posté : 07 mars 2017 7:42
par john duff
si tu prends des haubans, tu joues forcèment sur la quète, si tu reprends pas des bas haubans, tu joues aussi sur ton cintre

De ménière général, et depuis tout petit on nous apprend, petit temps, mat droit, gros temps, mat en arrière. Pourquoi pas en Neptune? ci dessous quelques photos de stawo lors du mondial. Je reconnais qu'il y a sans doute un effet d'optique, mais pas que !!

Fred, le bateau voulait toujours partir au lof, quand on a reprit les haubans et à gite identique la barre était dur mais il répondait parfaitement et sans broncher ! peut être qu'on aurait du aller plus loin dans le réglage? mais on avait pas le GPS pour suivre la vitesse. En tout cas les sensations étaient bonnes !!

L'effet plus pervers de reprendre de l'étai dans le gros temps c'est que tu avances ton mat, tout le contraire de ce qu'il faudrait !

Re: Réglage haubans Neptune

Posté : 07 mars 2017 11:41
par bizu Neptune
la tension de l'étais avance le creux du foc bon
il augmente la tension des haubans et cintre le mat jusqu’à l'action des bas haubans re bon
BDF a la bonne longueur 70 80 cm si ma mémoire est bonne
reste le cumingam pour avancer le creux de la gv
si et re si on est dans le baston le pataras peu finir de cintrer le mat et surtout sécuriser la mat sous spi
ou si on a pris un ris
sinon il fait CH... le reste du temps. stick qui se coince entre l’écoute de gv le pataras et le barreur qui se prends les pieds dans les sangles
et un bon lest mobile au rappel pour garder le bateau presque a plat et l'équipage avancé au max . pas de bruit au tableau arrière
sinon régler la quéte pour avoir une barre juste parlante dans le petit temps

Re: Réglage haubans Neptune

Posté : 08 mars 2017 7:50
par saovicente
jerodada a écrit :
john duff a écrit :Bonjour à tous,

Plus je navigue, plus je me rend compte de l'importance du réglage de la quète, et donc des haubans. Nous avons trouvé un bon réglage de petit temps, mais hier, nous navigions avec pas mal d'air et le bateau pas du tout tolérant. On a reprit 2 tours sur les haubans et le bateau est devenu bien plus navigable !! On a bien entendu pas repris les bas haubans pour cintrer le mat.

J'ai un souvenir du champion du monde micro 2015 à Brest avec une quète absolument énorme lors des journées bien ventée. On dit souvent qu'il faut naviguer en micro comme sur un dériveur, je pense qu'il faut aussi régler comme sur un dériveur; tel force de vent, tel quète, tel réglages... C'est chaud !
Salut Jonathan,
on règle la quête comment? Car si tu reprends du hauban, tu agit plutôt sur le cintre non?, il faut aussi agir sur l’étai me semble t-il.
Sur BV après avoir rematé le bateau nous avions un peu trop de quête et le bateau était ardent, à la limite du contrôlable dans les risée, autre conséquence la baume descend sur l’arrière. Après diminution de l’inclinaison le bateau est devenu beaucoup plus sain.
Quand ça souffle, on agit sur le palan d’étai pour augmenter le cintre.
Salut jero,
Il me semble que je t'avais expliqué comment régler une quête de façon précise avec un schéma ? , tout d'abord la quête est une inclinaison non naturelle du mât , elle se fait gréement totalement détendu et cette inclinaison s'obtient en relâchant l'étai ( étai plus long) , ton pied de mât va se mettre à décoller légèrement de sa semelle , la force de compression sera mal répartie , il faut donc fabriquer après après avoir incliné le mât entre 1.5° et 2° max une petite cale à glisser sous le pied de mât pour répartir correctement cette compression ( surface de contacte plus grande ) , cette cale pourra servir d'étalon pour un réglage plus rapide .