la recette

Pour parler de ce qui vous chante...

Modérateur : jerodada

Répondre
Avatar du membre
bizu Neptune
Messages : 476
Enregistré le : 05 déc. 2004 14:03
Prénom : andre
Bateau : LEANA
Club : SNC la Ciotat
Localisation : gemenos (pres d'aubagne)

la recette

Message par bizu Neptune » 22 juin 2015 8:48

pour ceux qui ont aimé la recette
la meilleure que j'ai essayé

a vous

http://www.franceinter.fr/emission-on-v ... des-mezzes

.. de Tamal Mousawak
Le Tabouleh  (ou taboulé)
Il n’y a pas de mezze, de tables festives ou de jours de fête sans taboulé.
Les « jamais » du taboulé :
un taboulé est une salade où le persil abonde
il n’y a de persil que le « plat » pour un taboulé
il n’y a de graines que le burghol (blé étuvé et concassé)
taboulé et couscous ne se conjuguent jamais ensemble … ils ne se connaissent d’ailleurs même pas
crevettes et autres poissons ou matières animales sont tout aussi inconnus pour le taboulé
toute variante, variation et interprétation sont bien sûr permises, mais pour l’amour du taboulé … baptisez-les autrement
 
Ingrédients pour 4 personnes :
2 bottes de persil plat (compter presque 150 g par botte)
1 petite botte de menthe (75 g)
4 petits oignons verts
1 grosse tomate bien rouge
1/2 verre de bourghol fin
le jus de 2 citrons
1/3 verre d’huile d’olive
sel et poivre doux
laitue romaine ou feuille de chou blanc pour manger le taboulé
 
Réalisation
Trier le persil et en faire des bottes. Effeuiller la menthe. Laver persil, menthe, tomate et oignon vert et laisser bien sécher.
Pour une version de bourghol moins « croquant », laver ce dernier, bien essorer, ajouter ensuite juste assez d’eau pour couvrir le bourghol et laisser tremper.
Couper la tomate en petits des et ajouter au bourghol.
Hacher le persil fin, ensuite la menthe et mélanger au bourghol et la tomate. Finir par hacher fin les oignons verts, frotter avec un peu de sel et de poivre et mélanger au reste.
Pour assaisonner le taboulé, ajouter le jus de citron, l’huile d’olive et un peu plus de sel si nécessaire. Le taboulé doit être bien saucé, sans nécessairement nager dans trop de jus. Cela doit être une salade fraiche, citronnée, sans sombrer dans les excès.
Le taboulé est servi avec des feuilles de laitue romaine ou des feuilles de chou blanc, fraiches, tendres et craquantes.
Un taboulé ne peut jamais se passer de l’autre must des tables libanaises : un verre d’arack, l’alcool anise typique du pays.


et demandez a ceux qui ont goutté
hâtons nous doucement, car il est urgent d'attendre

Répondre